Nos Articles

Témoignage : Vincent veut partir de l’IME.

Vincent est un jeune homme de 24 ans. Il est accueilli dans l’établissement (Institut Médico Educatif) depuis de nombreuses années.

Il est tard, la nuit est tombée, je suis seule dans le bâtiment administratif.

Soudain, la porte s’ouvre avec fracas. J’entends hurler : 

“Vous me faites tous chier, j’en ai trop marre !”

Vincent entre dans mon bureau. Il est rouge, il sue, il a les yeux exorbités. A la main, un long couteau qu’il s’est procuré en cuisine, qu’il pointe en ma direction.

Je ne le regarde pas, j’ai peur. ”Que se passe-t-il Vincent?”

”J’en ai marre !” “J’en ai marre de voir vos gueules !” “Je vais te tuer!”

Je sais que si ma réponse n’est pas adaptée, Vincent peut peut être passer à l’acte et ce pourrait être très préjudiciable pour lui et moi.

Je réfléchis un peu et dis :

”Je comprends ta colère, peux tu m’accorder quelques minutes ? Je pourrais terminer ce que je suis en train de faire. Ensuite, nous pourrons en parler ensemble. Si tu veux, prends une chaise et viens t’asseoir à côté de moi.”

Vincent ne dit rien, il baisse le couteau, le pose, prend une chaise et vient se coller contre moi.

Je ne dis rien, je continue à taper sur mon clavier, j’attends que sa tempête émotionnelle s’apaise pour faire place au dialogue.

Il pose le couteau sur le bureau. Et, je sens son corps se ramollir, il s’affaisse, les larmes coulent.

Sans un mot, je lui tends un mouchoir et il se met à pleurer à chaudes larmes. 

”Tu sais Vincent, je ne comprends pas ce qui t’arrive. Mais, si tu acceptes d’en parler, alors nous pourrons travailler ensemble et je ferai tout ce qui est possible pour t’aider. »

”J’en ai trop marre d’être ici, il y a trop longtemps que je suis là, je suis adulte maintenant et je veux partir dans un établissement pour adultes. Je veux faire ma vie, je ne veux plus entendre parler d’ici.”

”Je trouve que c’est un super projet !”

Vincent me regarde ébahi.

”Ah bon, tu trouves ?”

”Oui, tu as absolument raison, tu es adulte, il y a longtemps que tu es là, et, comme toute personne tu as le droit de choisir ta vie ! Comment pourrai-je t’aider ?”

”Ben déjà, faudrait que tu en parles aux éducateurs et aussi à mon père parce qu’il ne va pas aimer ce que j’ai fait. Tu sais …. le couteau…”

Il rajoute,

“Et puis aussi il faut que je te dise, j’aimerai aller moins souvent chez mon père parce qu’il me fâche et il me traite de débile. Je sais que je suis handicapé mais je n’y peux rien, c’est comme ça.”

”Comment je pourrai faire ? Tu peux lui dire à ton père que tu veux aller dans une structure pour adulte et venir moins souvent en famille.”

”Ben non, il faut que tu m’aides.”

”OK, et si nous l’appelions pour lui dire qu’il vienne à l’IME discuter de ce projet. Je te propose une rencontre où je serai là et je t’aiderai à dire.”

”D’accord, mais tu m’aides hein ?”

”Oui, je t’aiderai”.

Trois mois plus tard, et en accord avec son père, Vincent quittait l’Institut Médico Educatif. Et, il n’a pas manqué d’appeler pour me remercier.

Laisser un commentaire